Cinq techniques pour éliminer l'humidité de l'air comprimé

sur

L'air atmosphérique contient toujours de la vapeur d'eau : davantage à des températures élevées (pensez à l'humidité estivale) et moins à des températures plus basses (pensez à l'air sec en hiver). La compression fait augmenter la température de l'air et, par conséquent, la concentration de l'eau dans l'air augmente également. Un taux d'humidité trop élevé peut endommager les tuyaux ou les pièces connexes de votre installation d'air comprimé, c'est pourquoi il est essentiel de sécher votre air comprimé.

Beeld-Artikel-Five-Techniques-for-Removing-Moisture-from-Compressed-Air

Il existe cinq techniques pour éliminer l'humidité de l'air comprimé : le refroidissement associé à la séparation, l'expansion, le séchage par membrane, le séchage par absorption, et enfin, le séchage par adsorption.

Refroidissement plus séparation

La technique du refroidissement associée à la séparation consiste, comme son nom l’indique, à refroidir l'air comprimé chaud, ce qui permet à une grande quantité d'eau de se condenser, et une fois que l'eau est condensée, à séparer celle-ci de l'air. Cette technique se fait par l'intermédiaire d'un refroidisseur d’air et, si nécessaire, d'un sécheur réfrigérant. Presque toutes les installations de compresseurs stationnaires utilisent des refroidisseurs d’air, et la plupart des compresseurs modernes possèdent un refroidisseur d’air intégré de série directement dans la compresseur.

Expansion

L'expansion est similaire à la technique de refroidissement et de séparation dans la mesure où l'air est comprimé, refroidi et l'eau résultante est séparée de l'air. Cependant, dans cette technique, l'air est comprimé à une pression supérieure à la pression de service prévue. Après la séparation, l'air est ramené à la pression de service requise pour le bon fonctionnement de votre unité de production. Bien que cette méthode soit la plus facile pour le séchage de l'air comprimé, elle ne convient qu'à de très petits débits car elle consomme une grande quantité d'énergie.

Séchage par membrane

Cette technique utilise le processus de perméation sélective des composants gazeux contenus dans l'air pour isoler la vapeur d'eau. Les sécheurs par membrane sont constitués de milliers de minuscules fibres de polymère creuses au revêtement interne innovatif. L'air comprimé humide entre d'un côté du sécheur. Le revêtement de la membrane ne laisse passer que l'eau et non l'air comprimé. La vapeur d'eau contenue dans l'air s'accumule ainsi dans les fibres de la membrane, tandis que l'air sec passe à travers les fibres.

Séchage par absorption

Le séchage par absorption est un procédé chimique dans lequel la vapeur d'eau est liée à un matériau absorbant comme le chlorure de sodium ou l'acide sulfurique. Cette technique n'est pas souvent utilisée en raison de la possibilité de corrosion et de la forte consommation de matériaux absorbants.

Séchage par adsorption

Dans cette technique, l'air humide circule sur un matériau hygroscopique ou "dessiccant", ce qui l’assèche. Les matériaux typiquement utilisés sont le gel de silice, les tamis moléculaires et l'alumine activée. Le dessiccant finit par être saturé d'eau adsorbée et doit être régénéré régulièrement pour maintenir sa capacité de séchage. Comme les sécheurs par adsorption peuvent atteindre un point de rosée sous pression de -40ºC, cette technique est utilisée dans de nombreuses applications critiques.

Pour plus d'informations sur la gamme de sécheurs Atlas Copco, n'hésitez pas à nous contacter ou à consulter notre site Web. Vous pouvez également vous abonner à la newsletter pour recevoir nos derniers articles par mail. Si vous voulez en apprendre plus sur la technologie et les méthodes de séchage, remplissez notre formulaire pour télécharger notre manuel "Compressed Air".

Catégorie

Traitement de l'air

Partager cet article: