Economiser de l'énergie grâce aux surpresseurs

sur

Le traitement des eaux usées est un processus continu et a donc lieu 24h/24 et 7 jours sur 7. Une installation efficae et fiable est donc essentiel. Pendant le processus de traitement de l’eau, des millions de bactéries se nourrissent des déchets organiques et les dégradent en dioxyde de carbone, en azote et en eau. Étant donné que l’approvisionnement en oxygène est extrêmement important pour ces bactéries, on insuffle de grandes quantités d’air dans les citernes d’aération.

Beeld-artikel-Blowers-for-Waterwaste-Management

Technologie à lobes ou à vis?

La technologie conventionnelle fait appel à des rotors, étant chacun doté de deux ou trois lobes et tournant dans un boîtier de forme ovale. L’air est ainsi aspiré dans la chambre de compression et repoussé vers l’extérieur, du côté opposé. Lorsque les lobes des rotors passent la porte de sortie, un peu d’air est de nouveau refoulé dans le boîtier, ce qui engendre souvent des variations de pression.

Le surpresseur exempt d'huile, également appelé souffleuse à vis, fonctionne quant à lui avec une combinaison de rotors masculin et féminin. Au début du cycle de compression, l’air d’admission remplit l’espace entre les deux rotors. Lors de chaque rotation, les rotors se rapprochent un peu plus l’un de l’autre, réduisant ainsi le espace disponible. L’air est donc comprimé en permanence entre les deux rotors et est finalement expulsé vers l’extérieur via le dispositif d’échappement.

Des tests en laboratoire ont été effectué afin de comparer les performances d’une souffleuse à vis sans huile à celles d’une souffleuse traditionnelle à lobes rotatifs dans les mêmes conditions d’environnement et de fonctionnement. Le débit d’air comprimé fourni par chaque système a ainsi été mesuré au niveau de l’échappement, de même que la quantité totale d’énergie consommée au niveau de la source de courant.

Les résultats parlent d’eux-mêmes : pour produire 1600 m³/h d’air comprimé, à une pression de 0,8 bar, une souffleuse à lobes utilise en moyenne 61 kW alors qu’une souffleuse à vis n’utilisera en moyenne que 43 kW, ce qui représente une économie d’énergie de près de 30%.

En optant pour une souffleuse à vis sans huile, les installations de traitement des eaux usées peuvent réduire sensiblement leurs coûts d’énergie tout en exploitant simultanément leur système de manière plus efficace et plus écologique.

Si vous souhaitez de plus amples informations concernant les surpresseurs sans huile d’Atlas Copco, n’hésitez pas à nous contacter ou à consulter notre site Web.

Catégorie

Eaux usées Surpresseurs

Partager cet article: